Le QUIMBOIS: remèdes et poisons

Publié le par maboutiqueesoterique

Remèdes de quimboiseurs:

Le quimboiseur est réputé sorcier lorsque l’on fait appel à lui pour des rituels magiques, car, on sait qu’il invoque des esprits, pour arriver à ses fins. Il est réputé guérisseur et rebouteux, lorsque l’on fait appel à lui pour des pratiques de guérison ou de soulagement d’une maladie, car il apporte des recettes et des conseils, par ses prescriptions naturelles, au malade qui le visite.
Son action ne se limite pas à la maladie, il est maitre dans la préparation de recettes aphrodisiaques, et rajeunissantes En qualité de guérisseur ou « docté razié » il utilise, dans ses préparations, un grand nombre de feuilles, de racines, d’écorces, de graines et de fleurs qu’il sait cultiver, secrètement, dans son jardin créole (jardin bô kay).

 

Exemples de remèdes:

Pour guérir une personne d’un mauvais coup : prendre une bouteille en verre opaque, la remplir avec un peu d’eau de mer, du rhum à 55°, 7 grains de gros sel gemme, une feuille de bois d’inde, un bâton de cannelle, un morceau de camphre, 3 feuilles de menthe glaciale et 3 verres d’eau bénie. Utiliser ce mélange pour frictionner l’endroit douloureux.

Contre les douleurs d’estomac ou de poitrine : l’herbe au charpentier en infusion
Contre une mauvaise digestion : tisane de feuilles de gwo ten
Pour faire baisser le cholestérol : maceration de la racine de safran peyi.
Pour guérir une entorse : racine de konsoud
Contre les abcès : cataplasmes de gombos
Contre les ballonnements : tisane de basilik
Contre les brulures : les feuilles d’aloès ou les raquettes
Contre les vers : le piment coolie, l’herbe à vers
Contre la toux : a toumo, les fleurs d’hibiscus, la véronique
Contre la fièvre : le pompon soldat
Contre la conjonctivite : le thé pays
Vertus aphrodisiaques : concombre de mer séché ou pine carette
Contre les rhumatismes : frictionner les parties douloureuses avec une lotion composée de mélange de feuilles d’herbe au charpentier et de rhum

 

Exemples des poisons à redouter:

Après avoir pris connaissance des recettes substances dangereuses qui suivent, vous comprendrez rapidement pourquoi il est, parfois, bon de se méfier de ce que l’on peut vous offrir à boire ou à manger.

Les poils du bambou: douleurs intestinales, péritonite
Cheveux séchés mélangés à de la poudre d’ongles : péritonite mortelle
La sève de la barbadine: selon certaines doses, poison mortel mélangé à du rhum.

Le suc de la racine de manioc : arsenic puissant.

Le pommier rose : rentre dans la composition d’un poison violent.

Becs d’orphies desséchés: contaminent la peau et la chair.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article